google-site-verification: googledef1beccb94d5c98.html
talon amorti
consultation
examen sportif
conseil pour le sportif
la posturologie
compétences
sécurité sociale
comment choisir chaussure
type de chaussure
baskets
gros orteil
mauvaise chaussure
sécurité sociale
publications
dyslexie
maturation SPA
ergonomie et ordinateur
literie et douleur
reprogrammation LFH
retour veineux
unipodal 1
travail long flechisseur hallux
hv traitement
réflexologie début
déroulement du pas
la marche du pied
rééducation valgum
rééducation genou SFP.
résumé exercices
renforcement fléchisseur plantaire
normalisation gastrocnémien
aponévrosite plantaire
SFP
patho HV
itinéraire
Horaire ouverture

Première Règle.

Lorsque vous préparez  un long voyage, vous ne vous couchez pas la veille en ayant fait un repas pantagruélique, mais vous vous couchez de bonne heure en ayant mangé léger.

Ainsi, vous ne pouvez pas toute la semaine, marcher avec des chaussures pas attachées ou qui ne correspondent pas à l'utilisation que vous en faites, et demander à votre pied de faire des "miracles le week-end"


Deuxième Règle.

Sous l'effet de l'apesanteur, notre pied qui est creux (suspendu) va s'effondrer et les muscles qui y participent vont se "raccourcir" tandis que ceux qui s'y opposent vont être soumis à cette contrainte.

L’exercice d'étirement que je vous propose, permet de normaliser , de créer un équilibre entre ABD et ADD, ainsi lorsque vous courez les muscles supinateurs ont toutes leurs chances de pouvoir faire leur travail dans de bonnes conditions.

Mais vous ne devez pas le faire seulement avant de courir, mais régulièrement, le reste de la semaine.


Troisième Règle.

Votre pied est soumis à de fortes contraintes mécaniques ,aussi votre chaussure doit impérativement s'opposer aux mouvements physiologiques du pied qui créent une torsion du médio pied et une flexion de l'avant pied.

Vos chaussures ne doivent pas aller dans ce sens.


Quatrième Règle.

 Le laçage d'une chaussure est très important, on vous dit qu'il faut prendre une taille au-dessus parce que le pied "avance " et "gonfle".

Ne pensez-vous pas qu'il est préférable qu'il "n'avance pas" !!!

Pour cela, il suffit de rajouter un sur lacet au  niveau du médio tarse, comme cela, lors de la course , même s’il y a des modifications du serrage du lacet, le médio pied ne bougera pas et de plus il ne sera pas soumis aux contraintes de frottement .


Cinquième règle.

Parlons de l'amorti !!!!


le pied fonctionne comme un châssis de voiture.

Lorsque je freine, j'écrase mes amortisseurs, mon talon, afin d'avoir un point fixe sur lequel je vais m'appuyer pour passer du bord externe au bord interne.

Si j'ai de l' amorti à l'endroit où je dois avoir un point fixe, cette perte d'appui sera directement ressentie au niveau de la ceinture pelvienne.

La structure de notre talon est constituée de récepteurs, mécanorécepteurs qui doivent informer le système central afin qu'il puisse réagir en modifiant le tonus musculaire.

Si le contact au niveau de la chaussure est "mou" le système va réagir de la même manière que vous réagiriez si au freinage la pédale de frein s'enfonçait "sans réagir" tout de suite.

étirement musculaire rééducation

conseil pour le sportif